Dernière heure du 23 avril

Le 23 avril 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

En atteignant ses objectifs climatiques, la Chine pourrait réaliser d'importantes économies en frais de santé, indiquent deux chercheurs du MIT.

 

Réduire les émissions de gaz à effet de serre, c’est bon pour le climat et pour la santé des populations. Surtout, lorsque l’essentiel des rejets de gaz à effet de serre (GES) est le fruit de l’activité des centrales au charbon. Tel est le résultat d’une étude que publie, ce lundi 23 avril, Nature Climate Change.

 

Dans leur article, Noelle Selin et de Valerie Karplus (Massachusetts Institute of Technology) estiment que si la Chine atteint ses objectifs climatiques, ce qui l’oblige à réduire de 4% par an ses émissions de dioxyde de carbone (CO2), cela lui permettra d'économiser 339 milliards de dollars (276 milliards d'euros) en frais de santé d'ici à 2030.

 

Ce montant serait environ quatre fois supérieur aux dépenses consenties par Pékin pour mettre en œuvre sa politique de réduction des rejets de gaz à effet de serre.

 

Avec l'amélioration de la qualité de l'air entraînée par sa politique climatique, la Chine pourrait également éviter, d'ici à 2030, quelque 94.000 décès prématurés liés à la pollution atmosphérique, selon l'étude du MIT.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus