Denver passe au 100% renouvelable

Le 19 juillet 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Contrairement à Donald Trump, le maire de Denver veut réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Contrairement à Donald Trump, le maire de Denver veut réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Ville de Denver

La capitale de l’Etat du Colorado ne veut plus consommer que des électrons verts.

Pour le moment, ça n’est qu’un souhait. Lundi 16 juillet, lors de son adresse annuelle à la population, le maire de Denver, Michael Hancock, a annoncé que la capitale du Colorado serait exclusivement alimentée en électricité d’origine renouvelable d’ici à 2030. Denver serait alors la 10e ville de l’Etat à ne plus consommer que des électrons verts.

-80% de CO2 en 45 ans

Cette promesse est, en fait, l’un des objectifs du plan d’action climatique à 2050. Adopté, l’an passé, par The Mile-High City, l’ambitieux programme oblige la cité à réduire de 80% ses émissions de gaz à effet entre 2005 et 2050.

Décarboner le courant de Denver est une mission difficile. Le courant distribué par l’électricien local, Xcel Energy Colorado, est issu aux trois quarts de centrales au charbon ou au gaz naturel. Les énergies «vertes» fournissant le solde.  

le régulateur saisi

Pour renverser la vapeur, la collectivité et l’industriel ont conclu un accord de partenariat, en mars dernier pour développer les énergies renouvelables. Cela suivait la publication du programme stratégique de l’électricien qui prévoit de produire 54% de son électricien à partir d’énergies solaires et éoliennes dès 2026. Un projet actuellement soumis à l’approbation du régulateur du marché régional de l’énergie.

Moyennant 2,5 milliards d’investissements, l’électricien pourrait mettre en service 1.100 MW de capacités éoliennes, 700 MWc de capacités photovoltaïques et 275 MW de capacités de stockage par batterie. Le plan prévoit aussi la fermeture définitive de deux centrales au charbon et la mise en service d’une installation au gaz naturel de 380 MW.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus