Démantèlement des navires: l’avis de l’IFM

Le 28 mars 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l'Institut français de la mer (IFM), il ne serait pas viable d’établir en France ou en Europe une filière de démantèlement de navires en fin de vie, comme l'ex porte-avions Clemenceau. Dans un communiqué de presse diffusé le 24 mars, l’IFM déclare que «la viabilité de la reconstitution en Europe (...) d'une filière de déconstruction, activité à faible valeur ajoutée et fortement consommatrice de main d’œuvre, n'est pas aujourd'hui démontrée». Et de rajouter: «de toute façon, une telle initiative ne pourrait répondre de manière viable aux besoins de ferraillage des navires en raison du montant des subventions publiques à allouer à une telle opération». Estimant que «ce problème mondial ne peut avoir qu'une solution mondiale», l’IFM prône une collaboration internationale entre pays industrialisés et pays en développement. Le président Jacques Chirac avait également appelé de ses vœux, le 1er mars, une «coopération internationale» et des «filières de démantèlement» pour faire face au problème grandissant des navires en fin de vie. Le Clemenceau, que le Président a décidé de rapatrier en France, se trouve au large du Mozambique. Son retour à Brest est prévu pour fin mai. Dès son arrivée, l'ancien porte-avions sera inspecté par une commission d'experts qui déterminera quelles matières sont à bord. Selon la ministre chargée de la défense, Michèle Alliot-Marie, «il va falloir trouver une solution définitive, une solution qui n'est aujourd'hui que le démantèlement, mais qui s'inscrit dans un cadre plus large» du traitement par les pays européens des navires contenant de l'amiante. En opposition aux déclarations de l’IFM, la ministre estime que les pays européens doivent chiffrer les navires civils ou militaires destinés à la casse en leur possession, «trouver ensemble des règles communes» et créer une «véritable filière, car une fois les coques démantelées, il faut une filière de vente de l'acier d'occasion».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus