Demande d'autorisation de mise sur le marché de la pomme de terre génétiquement modifiée AV43-6-G7 : avis de l'Anses

Le 25 mai 2011 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 18/05/2011 par Alda Bassanza

Alimentation particulière > Nouveaux aliments / OGM

 


Le 8 avril 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu un avis relatif à une demande de mise sur le marché d’une pomme de terre génétiquement modifiée AV43-6-G7, développée afin de contenir une teneur moindre en amylose, pour la culture, l'importation et la transformation ainsi que l'utilisation en alimentation humaine et animale.
Conformément au règlement (CE) n° 1829/2003 du 22 septembre 2003 concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) est chargée de procéder à l'évaluation des dossiers concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux issus d'organismes génétiquement modifiées (OGM) et de rendre un avis à la Commission Européenne. L'Efsa a cependant décidé de permettre aux Etats-membres de faire connaître leurs observations sur le dossier initial. C'est dans ce cadre que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a sollicité l'avis de l'Anses.
 
Dans le dossier de demande de mise sur le marché, le pétitionnaire précise que la réduction de la teneur en amylose confère à l’amidon des propriétés technologiques industrielles intéressantes et que l'objectif de la transformation génétique AV43-6-G7 est d’inhiber la synthèse d’amylose pour obtenir un amidon quasi pur en amylopectine.
 
L’Anses estime qu’elle ne peut pas se prononcer sur la sécurité sanitaire de cette pomme de terre car "il eut été nécessaire de fournir la caractérisation moléculaire du transcrit ... et une étude d’alimentarité chez une espèce cible avec les sous produits destinés à l’alimentation animale".
 
Pour rappel, le règlement (CE) n° 1829/2003 du 22 septembre 2003 précise à l'article 4, que les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés, pour être autorisées, ne doivent pas :
"- avoir des effets négatifs sur la santé humaine, la santé animale ou l'environnement ;
- induire le consommateur en erreur ;
- différer à un point tel des denrées alimentaires qu'elles sont destinées à remplacer que leur consommation normale serait, du point de vue nutritionnel, désavantageuse pour le consommateur."
 
Source : Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à une demande de mise sur le marché d’une pomme de terre génétiquement modifiée AV43-6-G7, développée afin de contenir une teneur moindre en amylose, pour la culture, l'importation et la transformation ainsi que l'utilisation en alimentation humaine et animale de cet OGM, au titre du règlement (CE) n°1829/2003, 8 avril 2011
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus