Demande d’autorisation d’essai de produits de la catégorie des acides aminés pour l’alimentation animale

Le 04 septembre 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 27/08/2013 Alda Leung

Animaux et alimentation animale > Alimentation animale
 

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié un avis, le 26 juillet 2013, concernant la demande d’avis relatif à une autorisation d’essai avec des produits de la catégorie des acides aminés pour l’alimentation des porcs et des volailles.
L'Anses rappelle qu'actuellement, certains acides aminés sont déjà autorisés en tant qu’additifs nutritionnels dans l’alimentation des animaux. Le pétitionnaire souhaite tester d’autres acides aminés non encore autorisés dans l’alimentation des porcs ou des volailles mais dont certains sont déjà autorisés chez l’Homme.
Les produits testés sont les acides aminés suivants : 
- acide L-aspartique ;
- L-arginine ou monochorhydrate de L-arginine ;
- cystine ou chlorhydrate de cystéine ;
- acide glutamique ou L-glutamate monosodique ;
- glycine ;
- L-histidine ou monochlorhydrate de L-histidine ;
- Lisoleucine ;
- L-leucine ;
- L-phénylalalnine ;
- L-proline ;
- L-tyrosine. 
Le comité d’experts spécialisé (CES) "Alimentation animale" estime que "sur le plan de l’innocuité pour l’animal, le consommateur et l’environnement, il n’y a aucune opposition à la demande d’autorisation de ces deux essais chez les poulets et les porcelets, tels que décrits dans les protocoles soumis, avec des produits à base d’acides aminés utilisant le dioxyde de titane sous forme « macro » comme marqueur chez les seuls poulets". Toutefois, "concernant une évaluation générale sur la sécurité d’utilisation du dioxyde de titane en tant que marqueur en alimentation animale, la réponse ne peut être donnée qu'au cas par cas en fonction des conditions de l’essai..."
 
Pour rappel, les acides aminés non encore autorisés en tant qu’additifs nutritionnels dans l’alimentation animale figurent tous dans le tableau 1 de l’annexe du règlement (UE) n° 37/2010 du 22 décembre 2009 relatif aux substances pharmacologiquement actives et à leur classification en ce qui concerne les limites maximales de résidus dans les aliments d’origine animale.

Sources : Avis de l’Anses relatif à une "Demande d’avis relatif à une autorisation d’essai avec des produits de la catégorie des acides aminés pour l’alimentation des porcs et des volailles", publié le 26 juillet 2013
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus