Delphine Batho présente son premier projet de loi

Le 06 mars 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
5000 entreprises devront réaliser un audit énergétique.
5000 entreprises devront réaliser un audit énergétique.

La ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a présenté, mercredi 6 mars, un projet de loi «portant diverses dispositions d’adaptation de la législation au droit de l’Union européenne dans le domaine du développement durable».

Technique, ce texte transpose plusieurs directives européennes. Il adapte, par ailleurs, le droit français aux dispositions de divers règlements européens. Enfin, il assure la ratification de douze ordonnances ayant elles-mêmes permis la transposition de nombreuses normes européennes.

Le projet de loi transpose la directive 2012/18/UE du 4 juillet 2012 (dite «Seveso 3») relative aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses, qui modifie la liste des substances dangereuses dont l’usage entraîne, pour l’installation, des prescriptions spéciales (1.200 établissements concernés en France) et renforce les mesures de sécurité ainsi que les dispositifs d’information et de participation du public aux décisions.

Le texte intègre également la directive 2011/76/UE du 27 septembre 2011 relative à la taxation des poids lourds pour l’utilisation de certaines infrastructures. Cette directive dite «Euro-vignette» régit la mise en place et le calcul des péages et vignettes pour les poids lourds. Elle introduit la possibilité de moduler le péage en fonction de la congestion du trafic et de la norme Euro du véhicule.

Il transpose par ailleurs l’article 8 de la directive 2012/27/UE du 25 octobre 2012 relative à l’efficacité énergétique. La directive instaure un audit énergétique obligatoire dans les 5.000 plus grandes entreprises. La directive imposant la réalisation du premier audit avant le mois de décembre 2015, il était nécessaire de prévoir dès 2013 des dispositions permettant la montée en puissance du dispositif.

Enfin, le projet de loi transpose également trois directives ayant respectivement pour objet de moderniser le droit social applicable aux gens de mer (directive 2009/13/CE du 16 février 2009), d’obliger à maintenir un niveau minimal de stocks de pétrole brut et de produits pétroliers (directive 2009/119/CE du 14 septembre 2009), et de faciliter l’échange transfrontalier d’informations concernant les infractions en matière de sécurité routière (directive 2011/82/UE du 25 octobre 2011).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus