Delanoë prépare son plan anti-pollution

Le 31 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Delanoë souhaite étendre l'interdiction des vieux véhicules et poids lourds à l'autoroute A86
Delanoë souhaite étendre l'interdiction des vieux véhicules et poids lourds à l'autoroute A86

Le maire de Paris envisage d’interdire à la circulation les véhicules de plus de 17 ans (particuliers et utilitaires) et les poids lourds de plus de 18 ans à partir de septembre 2014, indique l’AFP, qui s’est procuré son projet de communication.

Les deux-roues motorisés de plus de 10 ans, mis en service avant 2004, seraient également concernés.

Ce plan anti-pollution devrait par ailleurs être assorti de mesures d’accompagnement social pour les ménages et les professionnels les plus modestes.

Il s’appliquerait au-delà du territoire parisien, jusqu’à l’autoroute A86 comprise, grâce à l’association des municipalités de Plaine-Commune (Seine-Saint-Denis).

Bertrand Delanoë souhaite également mettre en place un péage sur toutes les autoroutes de la métropole pour réduire le trafic et ses nombreuses nuisances, et supprimer progressivement la circulation de transit des poids lourds dans Paris et sur le boulevard périphérique (avec instauration pour celui-ci d’une éco-taxe poids lourds).

La mairie de Paris précise que ces mesures seront prises en concertation avec d’autres instances, comme un Comité interministériel et la préfecture de police parisienne pour le trafic des poids lourds.

Enfin, le développement des zones à 30 km/h est prévu, à commencer par l’avenue de Clichy dès l’été 2013.

Ce programme, prévu pour réduire la pollution atmosphérique liée au trafic routier, n’est pas sans rappeler le dispositif des zones d’actions prioritaires pour l’air (Zapa), lancé par le précédent gouvernement lors du Grenelle. Ce dispositif, qui a connu un véritable fiasco l’été dernier après l’abandon des collectivités volontaires, doit être révisé d’ici janvier 2013, selon la ministre de l’écologie (voir JDLE).

Mais le temps presse, et la France accuse un retard énorme. Alors que 182 Zapa sont déjà mises en place en Europe, Paris est sous le coup d’une procédure pour manquement devant la Cour de justice de l’Union européenne, et risque une amende forfaitaire annuelle de 10 millions d’euros pour les dépassements des seuils-limites d’exposition aux particules fines PM10 dans au moins 16 agglomérations.

La pollution aux particules serait à l'origine de 42.000 morts prématurées par an en France et de nombreuses maladies (asthme, allergies, maladies respiratoires et cardio-vasculaires).

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus