Déjà la sécheresse en mars?

Le 19 mars 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
80% des réservoirs sous leur niveau normal
80% des réservoirs sous leur niveau normal

80% des nappes phréatiques françaises montrent un niveau inférieur à la normale. La faute à la pluie qui, depuis plusieurs années, n’est pas suffisamment abondante.

Et cet hiver n’a rien arrangé puisque les nappes ne se sont pas plus rechargées. Résultat pour 51% d’entre elles, les niveaux sont en baisse. Selon le bulletin hydrogéologique du bureau de recherche géologique et minière (BRGM) du mois de mars, «l’absence de recharge sur les premiers mois de l’année 2012 risque d’affecter la capacité d’exploitation des eaux souterraines dans les mois à venir».

En février, les pluies ont été bien en deçà des normales sur l’ensemble du territoire. Le déficit de précipitations est le plus important depuis 1959 selon le BRGM. Sur tout le territoire, les valeurs n’atteignent même pas 25% de la normale, exception faite du nord de la Bretagne, des Pyrénées centrales, du Nord-Pas-de-Calais en allant de l’Aisne à la Champagne-Ardenne et du nord-est de la Corse où la pluviométrie se situe entre 25 et 50% de la normale.

Le déficit de pluie est important sur tout le territoire, il se situe entre 50 et 75% des niveaux habituels. Dans les Bouches-du-Rhône, il atteint même 75% de la normale.

Résultat à la fin février: la période de recharge des nappes de début d’année n’a été que très éphémère. Du coup, 77% des points suivis indiquent que les eaux souterraines sont stables ou à la baisse. Seuls 24% des points sont à la hausse. L’état de remplissage des aquifères est inférieur à la moyenne pour 80% des points suivis.

Le BRGM cite le cas des nappes de la craie du bassin parisien, celles du bassin aquitain et les alluvions du Rhône comme étant particulièrement déficitaires.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus