Deepwater Horizon: une marée noire sous-estimée

Le vendredi 14 février 2020 à 16h 09 par Romain Loury
La marée noire était plus importante que prévu.
La marée noire était plus importante que prévu.
US Coast Guard

La marée noire causée par l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon, survenue en avril 2010, aurait été plus dévastatrice qu’estimé jusqu’alors, selon une étude publiée mercredi 12 février dans la revue Science Advances. En cause, le fait que les satellites sont incapables de détecter l’huile en-deçà de certaines concentrations, pourtant toxiques.

Extrait : C’est la plus grande marée noire qu’aient connue les Etats-Unis: le 20 avril 2010, l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon, exploitée par BP, entraînait la fuite d’environ 795 millions de litres de...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus