Deepwater Horizon: Les sanctions tombent

Le 13 octobre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les autorités américaines ont émis une série de notifications pour violation de la loi visant le groupe BP mais aussi plusieurs sous-traitants, suite à l'immense marée noire qui s'est répandue dans le golfe du Mexique en 2010.
 
Ces notifications de l'agence américaine qui régule les forages (le tout nouveau Bureau of Safety and Environmental Enforcement, BSEE) visent le groupe britannique BP, qui louait la plate-forme Deepwater Horizon, l’américain Halliburton, qui a construit le coffrage en ciment du forage, et le suisse Transocean, propriétaire de la plate-forme.
 
Les notifications sont détaillées dans un communiqué diffusé hier 12 octobre par l'agence américaine. Elles pointent par exemple «l'incapacité de Transocean à garder le contrôle sur le puits à tout moment».
 
Au total, une quinzaine d’exemples de non-conformité ont été décrits par le BSEE. Et les sanctions pourraient être lourdes: 35.000 dollars (25.000 euros) par jour de non-conformité
 
Les trois entreprises visées ont deux mois pour faire appel de ces notifications avant d’être sanctionnées.
Transocean a déjà indiqué qu’il ne ferait pas appel.
 
Cette annonce intervient après la publication en septembre, après 17 mois d'enquête, des conclusions finales du BSEE sur le naufrage de la plate-forme le 22 avril 2010, qui a provoqué la plus grande marée noire jamais connue aux Etats-Unis.
 
Ce rapport conclut que «la cause principale de l'accident», qui a également causé la mort de 11 personnes, est liée «au défaut du coffrage en ciment du puits», qui aurait dû empêcher le pétrole et le gaz de remonter. Il pointe du doigt BP mais aussi Halliburton ou Transocean comme responsables de l'explosion de la plate-forme.
 
A cause de la marée noire, alimentée pendant 87 jours par la fuite du puits, plus de 1.700 kilomètres de zones marécageuses et de plages ont été polluées et plus de 6.000 oiseaux sont morts, selon le Conseil américain de défense des ressources naturelles.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus