Deepwater Horizon: le tuyau de tous les dangers

Le 24 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un simple tuyau coincé est à l'origine de l'accident du puits Macondo et de l'explosion de la plateforme de BP Deepwater Horizon, causant la mort de 11 personnes et provoquant la marée noire du golfe du Mexique, selon une étude rendue publique cette semaine.

Cette étude commandée par le ministère américain de la Sécurité intérieure et celui de l'Intérieur (chargé notamment de l'environnement) appelle les ingénieurs à revoir la conception de ce mécanisme pour empêcher d'autres accident du même type.

L'étude a été menée par Det Norske Veritas, une compagnie norvégienne spécialisée dans les normes de construction, et a pointé un défaut des obturateurs à mâchoires (BSR, blind shear rams), qui ont pour rôle de couper les conduits de forage en dernier ressort pour éviter le jaillissement incontrôlé du pétrole.

«La cause initiale de l'accident a été identifiée comme étant due au fait que les BSR n'ont pas pu se fermer complètement en raison d'un morceau de conduit de forage coincé entre les blocs», conclut l'étude, qui recommande à l'industrie pétrolière de se pencher sur la question pour éviter que cela ne se produise ailleurs.

L'explosion de la plateforme le 20 avril 2010 suivie de son naufrage deux jours plus tard a provoqué la fuite dans l'océan de plus de quatre millions de barils de pétrole dans le golfe du Mexique.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus