Deepwater Horizon: BP tente de trouver un accord

Le 27 février 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La plus grave catastrophe écologique des Etats-Unis fera-t-elle l'objet d'un accord à l'amiable ?
La plus grave catastrophe écologique des Etats-Unis fera-t-elle l'objet d'un accord à l'amiable ?

Le procès de la plus grande catastrophe écologique américaine, qui devait s’ouvrir aujourd’hui 27 février, a été reporté d’une semaine, a annoncé le tribunal de la Nouvelle Orléans.

Les juges devaient déterminer l’exacte responsabilité du groupe BP dans la marée noire qui s’est répandue au large de la Nouvelle Orléans après l’explosion, le 20 avril 2010, de la plate-forme de forage Deepwater Horizon. Cette catastrophe a fait 11 morts et répandu 4,1 millions de barils de brut dans le golfe du Mexique jusqu’à la fermeture du puits, 4 mois plus tard. Plus de 1.700 kilomètres de marécages et de plages ont été pollués et plus de 6.000 oiseaux sont morts, selon le Conseil américain de défense des ressources naturelles.

Si le tribunal a ajourné le procès d’une semaine, c’est pour donner plus de temps à BP en vue de trouver un éventuel accord avec les plaignants: des entreprises et des particuliers qui reprochent à BP et à ses principaux sous-traitants (Transocean, propriétaire de la plate-forme et Halliburton, qui a construit le coffrage en ciment) d’avoir fermé les yeux et d’avoir négligé les signes précurseurs de la catastrophe.

Si le directeur général de BP, Robert Dudley, a affirmé le 26 février dans une interview au Sunday Telegraph, qu’il gardait espoir de trouver un accord, rien n’assure que les discussions engagées vont aboutir, a indiqué un communiqué signé par le groupe pétrolier et les plaignants.

Selon certains analystes, BP serait prêt à verser entre 15 et 30 milliards de dollars (entre 11,2 et 22,4 milliards d’euros) aux parties civiles.

Le groupe, qui cherche à partager la responsabilité avec Transocean et Halliburton (voir JDLE), a déjà déboursé 6 Md$ (4,5 Md€) d’indemnisations destinées à 220.000 plaignants et 14 Md$ (10,4 Md€) en opérations de nettoyage. Ce qui n’a pas empêché BP d’annoncer, il y a deux semaines, un résultat net record de 23,9 Md$ (17,8 Md€) pour 2011.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus