DeepWater Horizon bouge encore

Le 22 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
400 litres de brut s'échappent encore chaque jour.
400 litres de brut s'échappent encore chaque jour.

L’affaire n’a pas fait grand bruit à l’époque. Mais cela n’aura qu’un temps. Le 16 septembre dernier, des photos satellites américaines ont révélé une pollution aux hydrocarbures d’origine inconnue, à une centaine de kilomètres au large de la Louisiane.

Les recherches se donc poursuivies. Et elles ont abouti. Des échantillons de la pollution ont fini par être analysés par deux laboratoires, lesquels ont conclu que l’hydrocarbure en question était du pétrole brut, de la même facture que celui du puits Macondo, celui de la plate-forme Deepwater Horizon, de sinistre mémoire [JDLE].

Dimanche 21 octobre, les garde-côtes ont dépêché sur zone des robots sous-marins télécommandés. Leurs vidéos ne laissent aucun doute sur l’origine de la fuite, indique un communiqué des autorités américaines. Situé à 500 mètres du puits accidenté, le premier dôme d’acier installé à grand-peine par BP laisse clairement fuir de l’huile, au rythme de 400 litres par jour. Rien à signaler en revanche sur la structure qui bouche actuellement le puits, ni sur les flexibles qui remontaient le brut en surface, ni sur l’épave de la plate-forme.

De nouveaux prélèvements de pétrole ont été réalisés par les robots. Ils ont été transmis à BP (l’affréteur de la plate-forme), Transocean (le propriétaire) et aux garde-côtes. Ce n’est qu’une fois les analyses contradictoires réalisées que les parties prenantes à la marée noire de 2010 (engagées par ailleurs dans d’importantes procédures judiciaires) pourront décider de la solution à mettre en œuvre pour colmater cette dernière fuite de Deepwater Horizon.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus