Deepwater Horizon: au tour de l’action de groupe mexicaine

Le 14 décembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La nappe d'hydrocarbures a atteint les côtes mexicaines le 30 avril 2010
La nappe d'hydrocarbures a atteint les côtes mexicaines le 30 avril 2010

 

La facture de 20 milliards de dollars (18 Md€) ne suffira pas à clore le dossier Deepwater Horizon. Alors que BP s’est engagé à verser cette somme, début octobre, pour mettre fin aux poursuites civiles engagées par la justice américaine, une action de groupe a été déposée à Mexico, le 7 décembre, pour obtenir réparation après la marée noire provoquée par l’explosion de la plate-forme pétrolière le 20 avril 2010.

 

Portée par l’ONG Action collective Sinaloa, cette action de groupe vise à couvrir les frais engagés au Mexique pour le nettoyage des côtes mexicaines, touchées à partir du 30 avril 2010, mais aussi l’usage des produits chimiques permettant de solidifier la nappe d’hydrocarbure et les dommages causés à la faune marine, aux oiseaux et aux coraux. Des centaines de communautés vivant de la pêche et du tourisme ont été affectées, en particulier dans les Etats de Tamaulipas, Veracruz, Tabasco, Campeche, Yucatan et Quintana Roo.

 

Si elle aboutit, cette procédure –intentée contre 4 filiales du géant pétrolier BP- pourrait compenser l’inaction totale des autorités mexicaines, 5 ans après la marée noire. Contrairement aux Etats-Unis, les actions de groupe, introduites en 2010 seulement, sont rares au Mexique, et il existe encore peu de jurisprudence. Selon les avocats des plaignants, l’affaire devrait être examinée par les tribunaux d’ici la fin 2016.

 

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus