DEEE: les députés européens veulent davantage de collecte

Le 05 octobre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les discussions autour de la révision de la directive sur les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) se poursuivent au Parlement européen. La commission Environnement a voté hier 4 octobre en deuxième lecture un texte en faveur d’objectifs fondés sur les déchets électroniques réellement générés, avec une collecte de 85% en 2016.
 
La directive du 27 janvier 2003 sur les DEEE est en cours de rafraîchissement depuis plus d’un an (dans le JDLE). Actuellement, le Conseil soutient un objectif de 65% de collecte, basé sur les biens mis en vente, à réaliser progressivement pour la plupart des pays européens en 2020 et pour le restant, en 2022. Un objectif forfaitaire annuel de 4 kilogrammes par personne est actuellement appliqué. Le Parlement européen a voté en février dernier un texte qui obligerait les Etats membres à collecter d'ici 2016 un minimum de 85% des DEEE générés sur leur territoire (dans le JDLE).
 
Plus précisément, en fonction de la catégorie de déchets, les députés estiment que 70 à 85% devraient être récupérés et 50 à 75% recyclés. Ils proposent un objectif de réutilisation séparé distinct de 5% afin que les produits plus fonctionnels puissent bénéficier d'un nouveau cycle de vie au lieu d'être mis au rebut.
 
Cet objectif est ambitieux mais réalisable, estime le rapporteur allemand Karl-Heinz Florenz (groupe PPE). Il permettra de récupérer les matières premières précieuses contenues dans les téléphones, les réfrigérateurs et les autres e-déchets mis au rebut, et dans le même temps de dissuader les opérateurs peu scrupuleux d'expédier les DEEE illégalement en Asie ou en Afrique, où ils sont traités dans de mauvaises conditions sanitaires.
 

Un vote en plénière est actuellement prévu pour janvier 2012, afin de permettre des négociations avec le Conseil.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus