DEEE : la France fait bien mais pourrait mieux faire

Le 10 septembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

En 2009, plus de 371.340 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ont été collectées, contre 283.562 en 2008, annonce l’éco-organisme EcoLogic dans un communiqué du 9 septembre.

Malgré la baisse de la quantité d’appareils électriques et électroniques vendus en raison de la crise en unités (-3, 19% par rapport à 2008) et en tonnes (- 5,4%), une hausse de près de 31 % (en tonnes) des flux de DEEE collectées par les éco-organismes a été constatée.

Si la France dépasse les objectifs fixés par le droit européen[1], elle doit encore fournir des efforts pour égaler les performances des pays scandinaves, peut-on lire dans le communiqué. « Il faut redoubler d’efforts pour informer sur les bons gestes du tri des appareils électriques en fin de vie ».

Pour mémoire, il existe 3 solutions pour recycler les DEEE : les déposer dans les entreprises d’insertion sociale si l’appareil est encore en état de marche, chez le distributeur dans le cadre de la « reprise 1 pour 1 » ou en déchéterie.



[1] Qui fixe un taux de collecte national de 4 kg par an et par habitant. La France atteint un taux de 5,7 kg/an/habitant



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus