DEEE: la collecte a progressé de 10% en 2016

Le 24 janvier 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Eco-Systèmes cible désormais le "gisement dormant"
Eco-Systèmes cible désormais le "gisement dormant"

En hausse dans l’Hexagone, la collecte de déchets électriques et électroniques (DEEE) a atteint 517.000 tonnes en 2016, selon le bilan diffusé ce 24 janvier par Eco-Systèmes.

 

La collecte de DEEE a franchi l’an dernier la barre symbolique de 10 kilogrammes par habitant, selon l’éco-organisme, qui capte 80% du gisement hexagonal. Cela représente 1 kg de plus qu’en 2015 et un taux de collecte national de 49,2%.

Cette activité progresse pour les 4 familles d’appareils: gros électroménager froid, hors froid (14,2%), écrans (16%) et petits appareils électriques (10,8%).

 

Moins d’un déchet sur deux

Un rapport publié le 7 décembre par les Amis de la Terre nuance ces bons résultats. A commencer par le taux de recyclage: s’il atteint 43% des équipements mis sur le marché en 2015, il montre que la majorité des DEEE échappent encore à la filière. Même chose au niveau européen, où seulement 35% des DEEE ont été traités dans une filière légale en 2012, selon le projet européen CWIT[1].

 

Entre 5 et 11 appareils inutilisés

Pour atteindre l’objectif de 14 kg/hab en 2020, l’éco-organisme compte désormais toucher le «gisement dormant». Une manne évaluée en septembre dernier à 100 millions d’appareils pour les seuls téléphones portables, selon la mission d’information mise en place par le groupe écologiste du Sénat. Par ailleurs, d’après Eco-Systèmes, chaque foyer abriterait entre 5 et 11 appareils inutilisés, appareils photos et téléphones pour la plupart.

 



[1] Countering WEEE illegal trade

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus