DEEE : de nouveaux standards communs de traitement

Le 12 juillet 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De nouveaux standards européens ont été adoptés en matière de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), annonce Eco-systèmes[1] dans un communiqué du 11 juillet.
 
Dénommé Weelabex, l’ensemble de standards a été approuvé par les éco-organismes membres du WEEE Forum[2], qui ont collecté, recyclé et dépollué plus de 2 millions de tonnes de DEEE en 2010.
 
«Pour la 1ère fois, un ensemble d’exigences normatives uniforme à l’échelle d’un continent et couvrant les 10 catégories de DEEE, va directement concerner toutes les parties prenantes dans la chaine opérationnelle, de la collecte jusqu’à la fin du traitement, ce qui va faire évoluer en profondeur l’environnement des DEEE», peut-on lire dans le communiqué.
 
Les éco-organismes vont demander dès les prochains mois à leurs partenaires de collecte ainsi qu’à leurs prestataires de logistique et de traitement de mettre en œuvre progressivement ces standards. Le projet (2009-2012) est co-financé par la Communauté européenne dans le cadre du programme LIFE.
 
Objectif : obtenir de meilleurs taux de recyclage, de meilleures conditions de travail pour les salariés des opérateurs et une meilleure traçabilité des flux, grâce à l’harmonisation. «Il n’y aura ainsi plus de place pour des mouvements semi-légaux de DEEE », a déclaré Andréas Röthlisberger, le Président du WEEE Forum.
 
Aujourd’hui, seulement 20 % des DEEE générés au sein de l’Union européenne sont recyclés. La majorité de nos objets électroniques finissent en décharge ou sont exportés à l’étranger, pour être traités dans des conditions présentant un risque pour la santé et l’environnement, et un manque à gagner car les ressources comme les terres rares ne sont pas récupérées.
 
Le gisement total de DEEE représente pour la France environ 1,7 million de tonnes chaque année. La part des DEEE directement issus des ménages et assimilés varie entre 16 et 20 kg/hab/an, soit l’équivalent de 165 Tours Eiffel (dans le JDLE).
 
La directive du 27 janvier 2003 sur les DEEE est en cours de révision (dans le JDLE). Le Parlement européen a voté en février dernier un texte qui obligerait les Etats membres à collecter d'ici 2016 un minimum de 85 % des DEEE générés sur leur territoire (dans le JDLE).


[1] L’éco-organisme français a collecté 311.515 tonnes de DEEE en 2010, soit 6,5 kg par habitant et par an. Il a recyclé les anciens appareils à hauteur de 82% sous forme de nouvelles matières premières
[2] Fondé en avril 2002, il compte 38 éco-organismes DEEE européens, qui représentent au total les deux tiers de la collecte officielle des DEEE en Europe


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus