Déclaration de Prague sur les perturbateurs endocriniens

Le 06 juillet 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Environ 130 scientifiques internationaux, dont 6 Français, viennent de signer la déclaration de Prague sur les perturbateurs endocriniens. Inquiets des dysfonctionnements de plus en plus fréquents des fonctions reproductives des jeunes hommes, et de la hausse du nombre de cancers des organes reproductifs (seins et testicules), les chercheurs réclament la mise en place d'une législation plus forte pour diminuer les risques liés aux perturbateurs endocriniens ainsi que davantage d'investissements dans la recherche. Suite à l'atelier organisé à Prague du 10 au 12 mai sur les résultats d'Eden, la déclaration a été mise en ligne sur le site internet du projet Endocrine disuption research (Eden), l'un des programmes de recherche du Cluster of research into endocrine disruption in Europe (Credo), consortium de recherche sur les perturbateurs endocriniens financé par la Commission européenne.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus