Déchets radioactifs: un débat faussé

Le 03 novembre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La coordination nationale des collectifs contre l’enfouissement des déchets radioactifs est inquiète de la tenue comme de la teneur des débats publics. Elle estime, dans un courrier adressé fin octobre aux présidents des commissions nationale et particulière (respectivement Yves Mansillon pour la CNDP et Georges Mercadal pour la CPDP), que l’information des citoyens doit être «la plus large et la plus complète possible», le sujet étant «très sensible» et ayant «toujours échappé au processus démocratique ». Précisément, la coordination considère que le débat sur la gestion des déchets radioactifs «ne pouvait être dissocié de la politique énergétique et du débat sur la construction de nouveaux réacteurs». Les collectifs contre l’enfouissement rejoignent dans leurs appréciations leurs camarades du débat sur l’EPR, estimant par exemple que la levée du «secret-défense» est indispensable pour la tenue des débats. Ils considèrent dans ces conditions que le débat «est discrédité» et que les rendez-vous prévus par le calendrier prévisionnel de la CPDP sur les déchets radioactifs sont dénués de pertinence. La coordination s’interroge aussi sur les sommes allouées à la CPDP, soit selon sa source 4 millions d’euros, ce qui lui semble disproportionné.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus