Déchets radioactifs: la Suisse sélectionne un premier site de stockage

Le 06 septembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le laboratoire de Bure. Un modèle aussi pour la Suisse ?
Le laboratoire de Bure. Un modèle aussi pour la Suisse ?
VLDT

Alors que le débat public français sur le projet de stockage géologique profond se poursuit, vaille que vaille, sur internet, la Suisse avance, lentement, sur la même voie géologique.

Alors que le débat public français sur le projet de stockage géologique profond se poursuit, vaille que vaille, sur internet, la Suisse avance, lentement, sur la même voie géologique.

Réglementairement, la Nagra (l’équivalent helvétique de l’Agence nationale des déchets radioactifs -Andra) doit proposer des sites susceptibles d’accueillir les installations de stockage des déchets radioactifs les plus dangereux.

Deux types de stockage sont prévus: pour les déchets de faible et moyenne activité et les résidus de haute activité. L’architecture est déjà connue: une galerie, longue de plus d’un kilomètre et creusée dans l’argile à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

La loi suisse ouvre néanmoins la possibilité de stocker la totalité des déchets dans un seul site. Ils seront alors vitrifiés, insérés dans une chaussette d’acier inoxydable avant d’être stockés dans des alvéoles creusées dans la roche. Un modèle qui ressemble trait pour trait au dispositif prévu pour le Cigéo français.

Pas d'ouverture avant 2040

Six régions de la Confédération, au contexte géologique favorable, ont été pré-sélectionnées: Jura-est, Pied sud du Jura, nord des Lägern, Südranden, Zurich nord-est (nord de la Confédération) et Wellenberg (centre). En janvier 2012, la Nagra avait retenu une vingtaine de zones possibles, dont les élus des 6 régions concernées débattent encore.

Le 5 septembre, la Nagra a rendu public le premier site pré-sélectionné du Wellenberg. Avant la présentation, souligne dans un communiqué l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), le gouvernement suisse a «informé personnellement les propriétaires fonciers, les représentants des communes, des régions et des cantons concernés». Il lui reste quelque mois encore pour trouver les autres sites.

C’est, en principe, en 2016 que le Conseil fédéral devra affiner la sélection, laquelle devra être approuvée par le parlement et par référendum. Le ou les dépôt(s) de stockage doivent entrer en service entre 2040 et 2050.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus