Déchets organiques: associations et agriculteurs demandent le tri à la source

Le 04 juin 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La moitié de la population allemande est déjà couverte par une collecte séparée de déchets organiques (à gauche)
La moitié de la population allemande est déjà couverte par une collecte séparée de déchets organiques (à gauche)

Alors que le prochain plan national Déchets (PND) 2014-2020 devrait être publié au cours de l’été, des associations de protection de l’environnement et des représentants du monde agricole font une piqûre de rappel au gouvernement pour qu’il généralise la collecte séparée des déchets organiques.

 

Cet appel, signé le 3 juin par le Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid), France Nature Environnement (FNE), le réseau de collectivités Compostplus, les Agriculteurs composteurs de France, l’Association des agriculteurs-méthaniseurs de France et l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, réclame la mise en place d’une collecte séparée pour les ménages et les entreprises, «afin de favoriser un retour au sol de qualité pour la matière organique».

 

Dans l’Hexagone, 3% seulement de la population est aujourd’hui couverte par une collecte séparée, selon le Cniid. Outre-Rhin, ce sont 50% des Allemands qui disposent d’un collecteur dédié aux déchets organiques... La révision de la directive-cadre et celle sur la mise en décharge, prévues avant fin 2014, pourraient interdire l’enfouissement des déchets organiques et privilégier leur collecte séparée. Deux solutions qui ont l’avantage d’augmenter le taux de recyclage et de réduire la production de déchets municipaux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus