Déchets nucléaires: privilégier une solution mixte

Le 17 janvier 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un représentant du ministère de l’Industrie a indiqué vendredi soir, à Lyon, à l’occasion de la clôture du débat public, que les solutions du stockage et de l’entreposage devraient être combinées dans le projet de loi sur les déchets nucléaires.

«La solution pour les déchets nucléaires doit respecter certains principes», a déclaré Dominique Maillard, directeur général de l'énergie et des matières premières au ministère de l'Industrie, devant une assemblée d'environ 150 personnes. «La solution passe notamment par une combinaison entre stockage et entreposage», a-t-il ajouté. Lors de l'ouverture du débat public, le 12 septembre, la solution du stockage des déchets à forte radioactivité à plus de 450 mètres de profondeur, était envisagée par le gouvernement comme l'avait rappelé, mardi, le président de la Commission, Georges Mercadal. Selon lui, les quatre mois du débat ont fait émerger la solution d'un entreposage pérennisé plus près du sol, une hypothèse privilégiée par les écologistes. D. Maillard a également relevé certains points de consensus, comme «l'élargissement du périmètre des déchets», afin de prendre en compte tous les types de déchets et non pas seulement les plus dangereux. Il a aussi «réaffirmé le principe du retour des déchets après traitement à l'étranger». Le rôle des élus et des habitants, ainsi que les moyens de les consulter, devraient également figurer dans le futur dispositif, qui devrait «clarifier le rôle des institutions de recherche»,a-t-il ajouté. Le 31 janvier, la Commission rendra publique sa synthèse qui servira d'outil au gouvernement pour préparer le projet de loi sur les déchets nucléaires, examiné au Parlement, normalement, au deuxième trimestre 2006.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus