Déchets nucléaires : Greenpeace porte plainte contre Areva

Le 02 novembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Greenpeace annonce dans un communiqué du 2 novembre avoir déposé une plainte contre Areva pour usage d’une installation nucléaire de base (INB) non déclarée.

L’ONG reproche au leader mondial de l’énergie nucléaire d’avoir entreposé des déchets dans un lieu non prévu à cet effet.

Des containers de déchets nucléaires vitrifiés hautement radioactifs auraient été entreposés dans le terminal ferroviaire de Valognes (Manche) depuis le 25 octobre, en attendant d’être chargés sur un train qui doit quitter la gare le 5 novembre à destination de Gorleben, en Allemagne.

« Areva ne respecte pas les critères légaux qui doivent être ceux de l’entreposage de déchets nucléaires aussi radioactifs. Ces déchets ne devraient pas être entreposés dans ce terminal, même pour une journée. Ce site n’a pas fait l’objet d’un classement INB. C’est pourquoi nous avons porté plainte », explique Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace France.

Pour l’association, les déchets ne peuvent être entreposés sur le site de Gorleben « qui n’est qu’un hangar ». La seule solution juste serait qu’ils reviennent à leurs producteurs, c’est-à-dire les centrales nucléaires et les producteurs d’électricité, allemands, estime Yannick Rousselet.

Areva a indiqué être informé de cette plainte. « Nous procédons ainsi depuis plus de 10 ans pour renvoyer les déchets. Et nous avons bien sûr toutes les autorisations nécessaires », a indiqué à l'AFP Christophe Neugnot, le directeur de la communication de l'usine de retraitement d'Areva.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus