Déchets ménagers: la concertation doit évoluer

Le 22 janvier 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mi-janvier, l’organisation «Décider Ensemble» a organisé ses deuxièmes rencontres sur le thème «Déchets ménagers et gouvernance: quels territoires de décision?». Présidée par le député Bertrand Plancher, l’association se donne comme objectifs de «changer en douceur notre culture et nos pratiques en termes de concertation». Plus de 200 personnes, dont bon nombre de commissaires-enquêteurs et d’élus locaux, étaient venus débattre du sujet.

Quelques exemples de mise en place de plans départementaux des déchets ont été présentés, qui ont montré les difficultés importantes auxquelles ont été confrontés les élus. Comment et à quel moment communiquer avec la population sur l’installation d’un centre de déchets? Comment organiser la concertation en amont pour éviter que surgissent des problèmes de dernière minute? Comment intégrer les associations de défense de l’environnement dans les discussions sans qu’elles les monopolisent? Quel rôle leur confier? Comment délimiter intelligemment le territoire? Autant de questions à résoudre pour les départements qui ont à mettre en place des dispositifs de collecte et de traitement des déchets ménagers. Selon l’association Amorce, «un tiers des départements ont déjà pris les choses en main, un tiers sont en train de le faire, et un tiers n’y arrivent pas».

Pour Paul de Viguerie, rapporteur de l’avis du Conseil économique et social sur la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, deux défauts sont à corriger: «la France est plus dans une culture de l’affrontement que de la concertation, et il y a un déficit entre la pléthore d’organismes nationaux et le niveau local qui fonctionne mal».

Conclusions: il faut réformer les méthodes de concertation au niveau local et définir un langage commun pour que tous les acteurs puissent se comprendre. «L’Ademe doit remettre à plat la façon de nommer et de compter les déchets», a ainsi demandé Didier Imbert, directeur exécutif de Sita, la filiale Déchets de Suez Environnement. En attendant que «notre culture de la concertation» se modifie, France nature environnement (FNE), présent dans la salle, a annoncé la sortie prochaine d’un guide pour aider leurs associations à monter des plans avec les élus. Le débat, quant à lui, sera disponible prochainement sur le site web de «Décider ensemble».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus