Déchets: les priorités de l’Ademe pour 2012

Le 20 janvier 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

A l’occasion de vœux présentés à la presse, aujourd’hui 20 janvier, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a rappelé ses priorités pour 2012 (voir JDLE) et dressé un rapide bilan de l’année écoulée. Zoom sur les déchets.

Une nouvelle feuille de route pourrait tout d’abord voir le jour dans les mois à venir. «Il va falloir réorienter notre action sur la valorisation des déchets, suite au rapport remis au Parlement», a en effet déclaré Xavier Lefort, directeur général délégué de l’agence.

Si l’on se réfère au dernier rapport annuel du Commissariat général au développement durable (CGDD) sur la mise en œuvre des engagements du Grenelle, livré au Parlement le 18 octobre dernier, 5 thèmes prioritaires ont été identifiés. La prévention, tout d’abord, qui s’appuie sur les programmes locaux et sur le déploiement de la tarification incitative. Ensuite le recyclage, dont l’objectif est au renforcement des filières à responsabilité élargie du producteur (REP), à la modernisation des déchèteries et au soutien de l’économie circulaire via les investissements d’avenir pilotés par l’Ademe. La valorisation des déchets organiques était déjà annoncée. Une meilleure gestion des déchets du bâtiment et des travaux publics (BTP) a aussi été lancée l’an dernier, avec notamment le diagnostic Déchets rendu obligatoire par le décret du 31 mai 2011 pour les chantiers importants. Enfin, la planification Déchets s’est renforcée pour réduire le stockage et l’incinération des ordures ménagères résiduelles.

Pour 2012, la plupart de ces thématiques restent d’actualité, valorisation des déchets organiques en tête, notamment à travers la méthanisation. «Elle sera l’une de nos priorités», a rappelé Xavier Lefort. Cette valorisation est notamment renforcée par l’obligation de collecte des biodéchets, en vigueur pour les gros producteurs depuis le 1er janvier dernier.

Virginie Schwartz, directrice exécutrice des programmes à l’Ademe, a souligné de son côté la nécessité de mettre en place des aides en faveur des centres de tri afin de les rénover. Et la valorisation des déchets du BTP doit encore progresser. La redevance incitative, qui couvre déjà un territoire représentant 3,2 millions d’habitants, devrait gagner un million de personnes supplémentaires au cours de l’année.

Au niveau financier, les déchets bénéficieront de 209 millions d’euros en 2012 de fonds du Grenelle, soit un petit moins que l’an dernier (218 M€).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus