Déchets italiens: Rabat fait marche arrière

Le 18 juillet 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les déchets sont parvenus au port de Jorf Lasfar, situé à 120 kilomètres de Casablanca
Les déchets sont parvenus au port de Jorf Lasfar, situé à 120 kilomètres de Casablanca

Les militants écologistes marocains ont finalement eu gain de cause. Le gouvernement a en effet annoncé, le 14 juillet, qu’il suspendait toute importation de déchets en provenance d’Italie.
 

 

La tenue de la COP 22 à Marrakech, en novembre prochain, n’est sans doute pas étrangère à ce dénouement. Quatre jours après les justifications de la ministre de l’environnement Hakima El Haité, Rabat a finalement rétropédalé par la voix de son porte-parole. «Nous avons décidé de suspendre toutes les importations de déchets et de ne pas utiliser ceux qui ont déjà été reçus avant les résultats d’une enquête approfondie», a déclaré Mustapha Khalfi. L’analyse de la composition de la cargaison doit montrer s’il s’agit ou non de plastiques, de bois et de cartons non dangereux, destinés à être brûlés dans les cimenteries de Lafarge.

L’alerte avait été donnée par le Forum marocain des droits de l’homme, après l’arrivée au port de Jorf Lasfar de quelque 2.500 tonnes de déchets importés de Campanie et présentés comme des combustibles solides de récupération (CSR). La pétition lancée début juillet a déjà reçu plus de 20.000 signatures.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus