«Déchets et sociétés»: qui s’y colle ?

Le 25 mars 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
D’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), «les sciences humaines et sociales se sont encore peu intéressées aux déchets». Pourtant, elles pourraient apporter de nouvelles connaissances capables éclairer les décideurs et les acteurs économiques. Quels sont les comportements de consommation? Quelles stratégies de consommation de matières recyclées adopter? Quelle est la pratique de gestion des déchets individuelle? etc. «Les approches technologiques ne peuvent à elles seules apporter toutes les solutions pour l’avenir», explique l’Ademe dans un communiqué.

C’est pourquoi elle a lancé, mi-mars, ce nouvel appel à manifestation d’intérêt de R&D, dans le cadre du programme «Déchets et sociétés». Ce dernier démarre cette année, doté d’un budget de 5 millions d’euros pour 5 ans. Les résultats devraient permettre de développer à terme des applications pour les entreprises, les ONG, les administrations et les particuliers. Les équipes de recherche intéressées ont jusqu’au 17 avril pour faire part de leur candidature.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus