Déchets dangereux: Midi-Pyrénées abandonne la gestion

Le 30 juin 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Par un vote en assemblée plénière, la région Midi-Pyrénées s’est «auto-dessaisie», jeudi 26 juin, de sa compétence en matière de déchets dangereux. Le conseil régional (socialiste) entend par là protester contre la décision «unilatérale» du gouvernement (UMP) de «modifier les conditions d’utilisation du centre technique de stockage des déchets ultimes (CTSDU) de Graulhet (Tarn)».

En 2001, la région avait été la première de France à se doter d’un plan régional d’élimination des déchets dangereux (Predd). Le plan a permis notamment d’implanter un centre de stockage. Pour qu’il soit accepté par la population, la région avait limité le volume de déchets ultimes venant de Midi-Pyrénées ou de régions voisines à 30.000 tonnes annuelles.

Le 30 novembre 2007, le préfet du Tarn puis l’Etat ont autorisé que la capacité du centre soit portée à 50.000 tonnes par an et qu’il puisse accueillir des déchets ultimes venant des régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Une décision jugée choquante par le conseil régional.





A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus