Déchets dangereux: la Croatie assignée en justice

Le 08 mars 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La Croatie devait évacuer ces déchets en 2015, au plus tard.
La Croatie devait évacuer ces déchets en 2015, au plus tard.

La méga-décharge illégale de Biljane Donje fait de nouveau parler d’elle. Et vaut à la Croatie d’être assignée par la Commission devant la Cour européenne de justice (CJUE).

Zagreb a été prévenue et aurait dû faire évacuer, avant la fin de 2015, 140.000 tonnes de déchets issus de la transformation de ferromanganèse et de silicomanganèse.

 

«Potentiellement nocifs», ces résidus sont stockés sur le sol et présentent une menace pour les populations locales (certains terrils sont situés à une cinquantaine de mètres des habitations) et des nappes phréatiques. Sans compter les poussières toxiques soulevées par le vent.

 

«Bien que la Croatie se soit engagée à plusieurs reprises à remédier à cette situation, aucun progrès n'a été réalisé sur le terrain», se désole la Commission. Une procédure d’infraction avait été ouverte, il y a trois ans.

 

Aucun progrès n'ayant été constaté depuis, la Commission a décidé ce 7 mars d'intenter un recours contre la Croatie devant la CJUE.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus