Décharges non autorisées: Olin veut accélérer le rythme

Le 27 octobre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Jeudi 26 octobre, la ministre en charge de l'environnement, Nelly Olin, a demandé que l'action nationale pour faire cesser l'apport de déchets dans les sites non autorisés s'intensifie. Elle souhaite que tous soient fermés avant mars 2007, l'échéance annoncée en septembre 2004. La requête vise les communes concernées, les intercommunalités en charge de la gestion des déchets, les conseils généraux, les préfets et les services d'inspection des installations classées.

Sur les 942 sites identifiés en septembre 2004, 384 décharges non autorisées demeurent en fonctionnement, soit une diminution de près des deux tiers. En juillet 2005, elles étaient au nombre de 693. «Depuis septembre 2004, ce sont en moyenne 25 décharges non autorisées qui ont fermé chaque mois en France, avec une forte accélération au cours des derniers mois», indique un communiqué ministériel. Cette accélération avait été due, entre autres, au quadruplement de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) pour les sites non autorisés entre 2002 et 2005.

Mais cela ne suffit plus à la ministre qui a fixé des objectifs intermédiaires aux 36 départements qui comptent encore des décharges non autorisées. Autre nouveauté: le Bureau de recherche géologique et minières (BRGM) a développé un site dédié qui permettra de suivre l'évolution de la situation. On y voit les trois plus mauvais élèves que sont l'Hérault, les Hautes-Alpes, et le Var, qui ont chacun plus de 21 décharges non autorisées à fermer. Seulement, les chiffres donnés par le ministère ne correspondent pas au calcul du BRGM qui compte encore 402 décharges illégales en activité.

La France est toujours menacée par la Commission européenne qui a saisi sur ce sujet, le 25 novembre 2005, la Cour de justice des communautés européennes.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus