Débordée par le travail, l’Efsa fait sa mue

Le 11 mai 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa, selon l’acronyme anglais) se réorganise afin de faire face à une charge croissante de travail, un processus qui devrait s’achever fin 2012, a-t-elle annoncé dans un communiqué.
Fondée en 2002, l’Efsa s’articule autour de 4 organes: un conseil d’administration, une direction, un forum consultatif [1] et un conseil scientifique. A ce jour, seul ce dernier avait pour responsabilité d’encadrer les 10 groupes de travail thématiques (pesticides, OGM, additifs, etc.) de l’autorité.
 
Sans augmentation du budget ou du personnel, cette structure est désormais insuffisante pour «répondre à la demande», selon le communiqué de l’Efsa. Notamment dans les domaines des allégations de santé, des enzymes, des additifs, et des pesticides. Afin de «renforcer son efficacité», l’autorité a décidé de se restructurer «progressivement» en 2011, une démarche qu’elle espère terminer «début 2012».
 
Si les 4 organes existants demeurent inchangés, 5 nouvelles directions voient le jour (http://www.efsa.europa.eu/en/efsastructure/docs/orgchart.pdf). Parmi elles, 2 auront la charge des 10 groupes de travail: la direction «évaluation scientifique des produits réglementés» (Repro) et celle de l’«évaluation des risques et de l’assistance scientifique» (Rasa).
 
La direction «stratégie et coordination scientifiques» (Scistrat) aura sous son aile le conseil scientifique, le forum consultatif et l’unité des risques émergents. Quant aux deux autres directions, l’une se consacrera à la communication, l’autre aux tâches administratives.
Dotée d’un budget de 77,3 millions d’euros en 2011, l’Efsa, qui siège à Parme (Italie), emploie plus de 420 personnes et fera appel à 1.500 experts scientifiques dans l’année, selon son plan de travail 2011.
 
[1] Composé de représentants des agences nationales en charge de l’alimentation, le forum consultatif assure la communication entre l’Efsa et les Etats membres de l’Union européenne.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus