- 

De nouvelles normes vivement contestées aux Etats-Unis

Le 25 septembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Agence de protection de l'environnement (EPA) a annoncé le 21 septembre avoir considérablement renforcé ses normes de qualité de l'air appelées National ambient air quality standards (NAAQS). Une action que ses détracteurs considèrent comme ne permettant pas de limiter suffisamment les impacts sanitaires.

Deux types de particules fines sont concernés par les normes: les PM 2.5 dont le diamètre est inférieur à 2.5 micromètres et les PM 10 dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres. L'EPA a décidé d'abaissé le seuil d'exposition quotidienne aux PM 2.5 de 65 à 35 microgrammes de particules par mètre cube d'air (μg/m3). Elle a toutefois choisi de conserver les seuils d'exposition annuels aux PM 2.5 et aux PM10 actuellement en vigueur. Selon le Los Angeles Times, des scientifiques membres d'un panel instauré par le Congrès pour conseiller l'EPA ont vivement critiqué cette décision. Ils avaient expressément demandé un abaissement des seuils jusqu'à des niveaux permettant, selon eux, de protéger des milliers de vie. Mais leur avis n'a pas été pris en compte par l'EPA.

Issues des pots d'échappement ou encore des cheminées d'usine, les particules fines sont à l'origine de problèmes d'asthme et de morts prématurées chez les personnes atteintes de maladies du coeur ou des poumons. Les Etats doivent se conformer aux nouvelles normes d'ici 2015, une extension étant possible jusqu'en 2020 dans certains cas.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus