De nouvelles normes américaines de qualité de l'air pour les gros navires

Le 04 janvier 2010 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De nouvelles normes plus strictes pour les moteurs et les carburants des gros navires ont été mises au point par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) afin de réduire la pollution de l'air de ce secteur, indique l'agence dans un communiqué du 22 décembre.

Si rien n'est fait, la pollution de l'air des grands navires, tels que pétroliers et cargos, devrait croître rapidement en même temps que le trafic portuaire. Mais grâce à la nouvelle réglementation, d'ici 2030, les émissions annuelles d'oxydes d'azote (NOx) devraient se réduire au niveau international d'environ 1,2 million de tonnes, et celles de particules fines de 143.000 tonnes, soit 80% et 85% de réduction d'émissions par rapport aux niveaux actuels, selon l'EPA.

L'agence estime que cet effort permettra d'éviter entre 12.000 et 31.000 morts prématurées et la perte de 1,4 million de jours de travail. Les bénéfices pour la santé sont évalués entre 110 et 270 milliards de dollars par an d'ici 2030, bien supérieurs aux 3,1 milliards que va nécessiter la mise en œuvre de cette nouvelle réglementation.

Celle-ci doit aussi permettre de désigner une Zone de contrôle des émissions couvrant des milliers de kilomètres de côtes US et canadiennes. L'Organisation maritime internationale (OMI) doit se prononcer par un vote sur cette zone en mars 2010.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus