De nouveaux fonds pour le Conservatoire du littoral

Le 19 juillet 2005 par Charlotte Monégier
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 18 juillet, Jacques Chirac s'est rendu à Rochefort (Charente-Maritime) pour un conseil d'administration extraordinaire du Conservatoire du littoral, à l'occasion de ses 30 ans. Il a annoncé que la taxe de francisation des bateaux serait désormais intégralement versée à l'établissement public. Un beau cadeau, puisque cette taxe, qui varie selon le tonnage du bateau et son état de vétusté, totalise chaque année 35 millions d'euros selon l'Elysée. «Elle augmenterait ainsi le budget d'acquisition du Conservatoire du littoral de plus de 40%», a précisé Jacques Chirac. Pour le moment, ce budget annuel est de 40 millions d'euros: il lui a déjà permis d'acquérir 75.000 hectares, par droit de préemption ou par expropriation, ce qui équivaut à plus de 900 kilomètres de rivages maritimes. Mais cette somme n'était pas suffisante pour entreprendre toutes les acquisitions voulues et les travaux d'aménagement nécessaires. En effet, depuis 1999, la valeur moyenne du mètre carré de terrain littoral a doublé, passant de 0,43 à 0,99 centimes. Ces 35 millions d'euros supplémentaires vont donc permettre au Conservatoire du littoral de mener à bien ses objectifs.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus