De l’uranium pour tous et pour longtemps

Le 26 juillet 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le yellow cake, la première étape de la fabrication du combustible nucléaire.
Le yellow cake, la première étape de la fabrication du combustible nucléaire.

La catastrophe de Fukushima et l’arrêt de la quasi-totalité de la production électronucléaire japonaise auraient pu diminuer la demande d’uranium. Ce n’est pas le cas.

Publiée mercredi 25 juillet, la dernière mouture de l’étude biannuelle que l’Agence de l’énergie nucléaire (AEN) et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) consacrent au marché de l’uranium montre que la production et les ressources disponibles en minerai ont augmenté ces dernières années.

Grâce aux investissements réalisés dans les mines, au Kazakhstan notamment, la production mondiale d’uranium a progressé de 25% entre 2008 et 2011. Parallèlement, le volume total de ressources disponibles a augmenté, sur la même période, de 12,5%.

Les prospectivistes de l’AEN et de l’OCDE ne s’inquiètent donc pas pour l’avenir du combustible nucléaire.

D'ici 2035, la capacité mondiale de production de kilowattheures atomiques devrait passer de 375 gigawatts électriques net (fin 2010) à 540 GWe net, dans l'hypothèse basse; et 746 GWe, dans l'hypothèse haute, soit une augmentation comprise entre 44% et 99%.

Par conséquent, les besoins annuels mondiaux en uranium des centrales nucléaires devraient passer de 63.875 tonnes d'uranium métal (tU), en 2011, à un tonnage compris entre 98.000  et 136.000 tU en 2035.

«La base de ressources actuellement identifiée est donc plus que suffisante pour répondre à la demande dans l'hypothèse haute jusqu'en 2035 et dans le futur prévisible», concluent les rapporteurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus