De l’eau de mer pour cultiver des plantes comestibles

Le 27 novembre 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
De nouvelles cultures de bord de mer
De nouvelles cultures de bord de mer
Seawater Solutions

 

Une start-up britannique aide des agriculteurs écossais à cultiver des plantes typiques des marais salants. 

Seawater Solutions propose aux agriculteurs de s’adapter aux effets du changement climatique. Sa recette ? Anticiper la baisse des précipitations attendue dans certaines régions en cultivant des plantes comestibles spécifiques aux milieux marins riches en sel. «Ces plantes, comme l’aster maritime, peuvent créer des écosystèmes, favoriser la biodiversité, rétablir la santé du sol mais également nous nourrir de façon durable», estime Yanik Nyberg, fondateur de la start-up britannique. Le dispositif permet aussi de stocker du carbone et de protéger le littoral contre l’érosion côtière.

 

Made in Scotland

L’entreprise a accompagné un producteur écossais de carottes et de pommes de terres à se lancer dans ce nouveau type de cultures sur des terres laissées à l’abandon à cause de leur forte exposition aux embruns. Des plants de roche tordue (Crithmum maritimum) et de soude maritime (Suaeda maritima) ont été alimentés en eau de mer par des canalisations fonctionnant avec des panneaux photovoltaïques (cf illustration). Avec de bons résultats. Seawater Solutions expérimente un autre projet agricole au Vietnam, dans le delta du Mékong, alors que la consommation de ces plantes reste encore très marginale en Europe.