De l'arsenic dans l'eau autour des décharges américaines

Le 14 décembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

De l'arsenic et d'autres produits toxiques ont été détectés dans les nappes phréatiques autour de 20 décharges où des cendres de centrales à charbon ont été enterrées, annonce une ONG américaine de protection de l'environnement dans un rapport publié mardi 13 décembre.

Selon le document de l’ONG Environmental Integrity Project (EIP), dans certains cas, les niveaux de pollution à l'arsenic dépassent de 900 fois les niveaux autorisés par les autorités américaines. «Cette pollution met en danger la santé des personnes vivant à proximité des nappes phréatiques concernées», explique l’ONG.

Selon les défenseurs de l'environnement, les produits polluants proviennent de centrales électriques qui fonctionnent au charbon.

Ils jugent que, si la pollution de l'air est régulée, en revanche la pollution des nappes phréatiques par les déchets l'est beaucoup moins. L’EIP a d’ailleurs adressé une lettre ouverte au Congrès américain signée par plus de 2.000 riverains de ces sites dénonçant «des réglementations locales qui entravent l’EPA dans son action de régulation des activités polluantes».

«La solution n’est pas, pour le Sénat, de donner le contrôle à des Etats qui, pendant plus de 30 ans, n’ont jamais fait respecter les standards en matière de pollution de l’air et de l’eau.» Pour les membres d’EIP, le Sénat laisse le pouvoir aux Etats alors que c’est au gouvernement fédéral de faire respecter les normes en vigueur.
 
Enfin selon le rapport d'EIP, outre l'arsenic, du plomb, du baryum et d'autres produits toxiques ont été détectés dans les nappes phréatiques analysées.
 
Le rapport du Environmental Integrity Project est accessible sur le site suivant:
http://environmentalintegrity.org/
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus