David Belliard veut «libérer Paris de la voiture»

Le 05 novembre 2019 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Place au vélo, à l'intermodalité, au Grand Paris et au tramway.
Place au vélo, à l'intermodalité, au Grand Paris et au tramway.

Le candidat EELV à la mairie de Paris, David Belliard, a présenté son programme écologique, le 5 novembre. Les automobilistes ont du souci à se faire.

 

«A Paris, 50% de la superficie est consacrée d’une manière directe ou indirecte à la voiture, alors qu’elle ne concerne que 13% des déplacements… », constate David Belliard en ouverture de sa campagne. Membre de la majorité municipale et crédité de 13% des intentions de votes, le candidat d’Europe Ecologie les Verts (EELV) annonce la couleur: il veut «libérer Paris de la voiture».

La petite reine traitée comme telle

Sachant que 74% des déplacements dans la métropole font moins de 5 km, la bicyclette devrait naturellement trouver sa place. David Belliard entend faire de la capitale, une «Vélopole». Le plan vélo mis en place par l’actuelle équipe municipale est certes un premier coup de pédale mais seuls 31% des équipements promis ont été réalisés. Le candidat veut passer à la vitesse supérieure: déployer partout où c’est possible des pistes cyclables bidirectionnelles sécurisées, décupler le nombre d'arceaux à vélos, soutenir l'installation d'ateliers de réparation solidaires, organiser des cours de vélos dans les écoles…

végétalisation et parkings souterrains

Mais Paris c’est aussi, selon lui, de grands espaces piétons qui animeront chaque arrondissement. Concrètement, il s’agirait de transformer la moitié des 600.000 places de stationnement: végétalisation, plantation d’arbres, installations de jardinières, de terrasses ou encore des vélobox afin de limiter les vols. Il s’agirait à terme, de reprendre pas moins de 60 hectares à la voiture.

Où accueillir les 462.700 véhicules qui circulent chaque jour dans Paris? Dans les parkings souterrains, notamment ceux des résidences privées: « Nous allons discuter avec les bailleurs sociaux […] 20% des places de parking sous-terrain sont libres. »

Un Tramway au cœur de Paris

Pour palier la saturation des transports en commun (la ligne 13 du métro parisien affiche à certaines heures un taux de remplissage de 116%), David Belliard propose la construction d’un tramway… au cœur de Paris. Il relierait les 5 grandes gares (Montparnasse, Austerlitz, gare de Lyon, puis gare de l’Est et gare du Nord). Un projet de 500 millions d’euros pour 10 km sur des emprises de boulevards, tout à fait réalisable selon l’écologiste et son équipe. Cette infrastructure devrait soulager les 474 millions de passagers annuels qui empruntent ces lieux. Saint-Lazare a été mise de côté, car difficilement accessible et n’étant pas considérée comme une zone de transit d’importance, malgré ses 100 millions de passagers par an.

intermodalité et Grand Paris

David Belliard défend aussi un pacte métropolitain des mobilités au sein de la Métropole du grand Paris. L’objectif serait de favoriser à plus grande échelle l’intermodalité, via des lignes de bus de proximité pour relier les stations de RER, des parkings relais, des infrastructures pour le covoiturage, des pistes cyclables etc. «Nous ferons des propositions à l’échelle de la métropole. On ne peut plus penser la question de Paris intramuros sans la métropole.»

Quant à la crainte des habitants de voir se multiplier les chantiers dans la capitale et au ras-le-bol – il y en a actuellement 6000 –, le candidat répond «problème de planification avec des travaux qui se font partout en même temps». Mais ajoute que « à un moment, il faut avoir le courage d’adapter la ville ».

Quid du budget de ce grand bouleversement des mobilités? C’est en cours. Le projet global (et budgété) du candidat sera présenté en janvier.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus