Davantage de moyens pour l’eau en Afrique

Le 01 juin 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article



En 2007, la Banque africaine de développement (BAD) va augmenter de 50% son aide au secteur de l'eau en Afrique par rapport à 2006. C'est ce qu'elle a annoncé le 30 mai lors de la 6e session ordinaire du Conseil des ministres africains sur l'eau (CMAE-6) à Brazzaville (République du Congo). Ainsi, ces 490 millions de dollars (364 millions d'euros) serviront à rendre l'eau potable accessible et à mettre en place un dispositif d'assainissement auprès de populations qui n'en disposent pas.

Selon Bedoumra Kordjé, directeur du département eau et assainissement de la BAD, celle-ci a consacré ces 5 dernières années 330 millions $ par an en moyenne (245 millions €) à cet objectif, contre 70 millions $ par an en moyenne (52 millions €) au cours des 30 années précédentes. De son côté, le ministre congolais de l'énergie et de l'hydraulique, Bruno Jean Richard Itoua, a indiqué que «313 millions d'Africains n'ont pas accès à des services d'assainissement dans les conditions modernes et préservant la dignité humaine».

Malgré tout, les objectifs du millénaire ne seront pas atteints (1).



 (1) Voir l'article du JDLE: «Journée mondiale de l'eau: encore beaucoup d'efforts à faire»




Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus