Dans les embouteillages…

Le 22 juin 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Paris, métropole la plus embouteillée de France
Paris, métropole la plus embouteillée de France

Selon une étude réalisée par Inrix, société d’info-trafic américaine, Paris arrive en 4e position des métropoles les plus embouteillées d’Europe, derrière Milan (Italie), Bruxelles et Anvers (Belgique). Paris reste cependant la ville la plus congestionnée de France.

Ainsi, en 2011, les conducteurs franciliens ont été bloqués près de deux jours et demi en moyenne (58 heures) dans les bouchons mais ils y ont passé 3 heures de moins qu’en 2010.

Dans l'Hexagone, la métropole parisienne est suivie par Lyon et Bordeaux, où les conducteurs perdent respectivement 45 heures et 44 heures par an dans la circulation.

Suivent Toulouse (40 heures), Grenoble et Toulon (39 heures), et Strasbourg (37 heures), où le recul du trafic routier a été le plus important en 2011: 6 heures perdues en moins par rapport à 2010.

Selon l’indice Inrix (qui s'appuie sur les données de l’office européen des statistiques Eurostat établies pour 13 nations), la France se classe au 6e rang des pays européens les plus concernés par l’engorgement du trafic.

Si en 2011, les bouchons ont progressé en France de 1% par rapport à 2010, la crise économique mondiale et l'envolée des prix du carburant ont entraîné l'an dernier une baisse du trafic global, en recul de 15%. Ce sont les pays les plus touchés par la crise qui voient leur trafic routier reculer le plus largement: -49% au Portugal, -15% en Espagne, -12% en Italie. Mais les économies plus prospères enregistrent également un recul, comme en Allemagne (-8%) ou aux Pays-Bas (-7%).

Les conducteurs français ont passé 36 heures dans les bouchons en 2011 -autant qu’en 2010-, soit davantage, en moyenne, que leurs homologues européens (34 heures en Espagne ou 32 heures au Royaume-Uni). Cela reste toutefois nettement mieux qu’en Belgique (55 heures dans les bouchons) ou qu’aux Pays-Bas (50 heures).

Sans surprise, c’est la tranche 17h-18h qui constitue le plus mauvais moment pour se retrouver sur la route en France. A cette heure-là, le trajet prend 36% plus de temps que lorsque la circulation est fluide. Quant au vendredi, c’est le pire jour de la semaine pour rouler, le lundi étant le meilleur.

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus