CSR: des déchets français alimenteront une chaufferie de Stockholm

Le 26 février 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
2.000 tonnes de CSR ont quitté le port de Saint-Brieuc le 21 février
2.000 tonnes de CSR ont quitté le port de Saint-Brieuc le 21 février

L’entreprise bretonne de traitement des déchets Guyot Environnement a conclu un contrat avec l’agglomération de Stockholm pour lui fournir 15.000 tonnes de combustibles solides de récupération (CSR) par an.

La première livraison a quitté le 21 février le port du Légué, à Saint-Brieuc (Finistère). A bord du cargo en partance pour Stockholm, 2.000 tonnes de combustibles solides de récupération issus de déchets ultimes (non recyclables) industriels, d’encombrants et de bois. Selon le contrat de trois ans signé par Guyot Environnement avec l’agglomération suédoise, 15.000 t de CSR seront livrés chaque année pour couvrir 95% des besoins en eau chaude et en chauffage de la métropole. Des tonnages qui s’ajoutent aux 25.000 t annuelles de CSR fournis depuis 2014 par Guyot Environnement à des cimentiers français, selon le communiqué de l’entreprise.

100.000 t de CSR en 2025

Jusqu’à présent, ces déchets étaient enfouis mais l’entreprise bretonne vise le zéro enfouissement en 2040 conformément à l’objectif régional fixé par la Breizh Cop. Quitte à les exporter. Son objectif: produire 100.000 t de CSR D’ici à 2025. Pour l’heure, elle enfouit encore 10% des 700.000 t de déchets traités chaque année.

Balbutiements

«En France, un seul réseau de chaleur urbain est aujourd’hui alimenté par des CSR. Il s’agit du réseau de Laval, alimenté par une installation exploitée par Séché Environnement», affirme Julien Baritaux, de l’association de collectivité Amorce. 6.400 logements sont chauffés par ce dispositif lancé en 2017.

Une nouvelle installation est prévue en 2021, avec l’annonce par Guyot Environnement d’une chaudière qui alimentera à la fois un industriel en vapeur et un réseau de chaleur urbain breton.