Croissance alarmante des émissions de CO2 chinoises

Le 13 mars 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Au moment où la Chine vient d’annoncer la création de 5 super-ministères, dont un dédié à l’environnement, une étude réalisée par des économistes des universités de Berkeley et San Diego estime que la croissance des émissions de CO2 de ce pays dépasse toutes les prévisions, rendant encore plus difficile la stabilisation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Les chercheurs se sont basés sur des données de pollution de 30 provinces chinoises – le pays en compte 33.

Le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) estimait entre 2,5 et 5% la croissance annuelle des émissions de CO2 pour une partie de l’Asie, Chine incluse, entre 2004 et 2010. Mais l’étude, à paraître en mai dans le Journal of environmental economics and management, revoit à 11%, pour la Chine seulement et pour la même période, la croissance de ces émissions.

Les prédictions les plus optimistes prévoient que d’ici 2010, les émissions auront crû de 600 millions de tonnes de CO2 par rapport aux niveaux de 2000. Cette hausse est à comparer aux 116 millions de tonnes de réduction d’émissions promises par les pays industrialisés signataires du protocole de Kyoto, qui deviennent dérisoires.

En d’autres termes, poursuit l’étude, la seule hausse des émissions chinoises dépassera les émissions d’un pays comme la Grande-Bretagne ou l’Allemagne. Par conséquent, les prévisions concernant le réchauffement climatique sont trop optimistes, jugent les chercheurs, qui appellent à des actions urgentes pour réduire les émissions de la Chine et des autres pays industrialisés. Et réclament l’inclusion de la Chine et des pays émergents dans tout futur traité sur le changement climatique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus