Création du pôle national en toxicologie et éco-toxicologie

Le 19 janvier 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le pôle national en toxicologie et éco-toxicologie, une des préconisations du Comité opérationnel sur la recherche du Grenelle, a été officiellement lancé jeudi 15 janvier par le ministère en charge de l’environnement au centre de recherche de l’Ineris en Picardie.

Placé au sein de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), le pôle est organisé autour du partenariat régional entre celui-ci, l’université technologique de Compiègne (UTC), l’université de Picardie Jules Vernes (UPJV) et l’Institut polytechnique Lasalle Beauvais, soit un total de 1.600 chercheurs, et s’appuie à l’échelle nationale sur le réseau Antiopes qui réunit les équipes de 11 organismes de recherche (CEA, Inserm, Inra etc.).

La création du pôle a été formalisée par la signature du programme 2009 en toxicologie et éco-toxicologie de la fondation de l’UTC, auquel l’Ineris participe à hauteur de 3 millions d’euros et de la convention «PériTox: périnatalité et risques toxiques» entre l’Ineris et l’UPJV.

Le pôle a été doté d’un budget propre de 5 millions d’euros pour 2009. Le recrutement d’une cinquantaine de chercheurs est également prévu. Un plateau technique destiné aux essais chez l’animal [dans un objectif de réduction à terme de ces tests] et financé par un contrat de projet Etat Région (2007-20013) devrait être mis en service en 2010.

Le pôle sera chargé de l’évaluation des risques liés aux substances chimiques, aux ondes électromagnétiques et aux nanotechnologies. «Ce pôle a notamment vocation , dans le cadre du règlement Reach, à devenir le centre de référence national des méthodes d’évaluation des substances chimiques alternatives aux essais sur animaux», souligne le ministère dans son communiqué.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus