Création du parc naturel marin de la Martinique

Le 09 mai 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le parc s'étend sur plus de 47.000 km2.
Le parc s'étend sur plus de 47.000 km2.
DR

Dix ans après la création de celui de la mer d’Iroise, la France vient d’inaugurer son 9e parc naturel marin. Dimanche 7 mai, le Journal officiel a publié le décret portant création du parc naturel marin de Martinique.

S’étendant sur une superficie de 47.340 kilomètres carrés, il couvre l’ensemble de la zone économique exclusive (ZEE) de la Martinique. C’est le second plus grand parc naturel marin français après celui de Mayotte, rappelle l’Agence française pour la biodiversité (AFB).

Plus de 300 espèces

Ce périmètre prend en compte la totalité des habitats marins (mangroves, plages, îlets, herbiers, communautés coralliennes, habitats profonds et du large…), et plus de 300 espèces de poissons côtiers, de nombreux poissons pélagiques et 21 espèces de cétacés, 5 espèces de tortues marines et 25 d'oiseaux marins.

La totalité des communes et collectivités littorales y sont impliquées, de même que la collectivité territoriale de Martinique.

Le parc sera géré, indique le ministère de l’environnement, par un conseil de gestion composé de 53 personnes représentant les acteurs locaux de la mer concernés (professionnels de la mer, usagers de loisirs, associations de protection de la nature, experts...).

Fortes pressions sur l’environnement
Les défis que devra relever l’équipe de gestion du parc sont nombreux. Avec près de 400.000 habitants, la Martinique est l’un des territoires français les plus peuplés: 340 habitants au km2[1]. Les pressions sur l’environnement sont donc nombreuses.

D’autant que 40% de la population n’est pas raccordée à un réseau d’assainissement des eaux usées. L’île compte plus d’un millier de pêcheurs professionnels, 80 grands industriels, le 6e port maritime du pays (699 escales et 3,1 millions de tonnes de fret par an). Chaque année, l’île accueille près de 400.000 croisiéristes et 15.000 navires en escale.



[1] Soit trois fois la densité de population de la métropole.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus