Coûteuse séquestration pour les Etats de Caroline

Le 27 mars 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un rapport préparé pour les électriciens (notamment Duke Power et Progress Energy) évalue à quelque 4 milliards de dollars par an le coût de la séquestration du carbone issu des centrales au charbon implantées dans les deux Etats de Caroline (Nord et Sud). Réalisée dans le cadre de la recherche de sites pour la capture et la séquestration du CO2 par le Southern states energy board et l’Electric power research institute, l’étude estime en effet que ce sera le prix à payer pour effacer les émissions des centrales au charbon, qui représentent 52% de la production d’électricité des deux Etats. Le rapport juge qu’il manque cruellement de sites de stockage du CO2 et qu’il faudra capturer puis expédier le dioxyde de carbone au Kentucky, en Virginie de l’Ouest ou encore sur des sites offshore. C’est donc le coût de l’installation des tuyaux nécessaires au transport que représenterait le plus gros des 4 milliards de dollars évoqués. Au final, le prix de l’électricité produite avec ces équipements de séquestration bondirait de quelque 80%, juge l’étude. Les installations au charbon de Duke et de Progress émettent chaque année dans les 77 millions de tonnes de CO2.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus