Coup de frein sur le biogaz

Le 01 septembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les installations de méthanisation sont les plus nombreuses mais les moins puissantes
Les installations de méthanisation sont les plus nombreuses mais les moins puissantes

 

Les installations produisant de l’électricité à partir de biogaz ont connu un coup d’arrêt au premier semestre 2016, selon le tableau de bord publié le 31 août par le Commissariat général au développement durable (CGDD).

Les 39 installations raccordées au cours du premier semestre ont représenté 12 mégawatts seulement. Soit une baisse de 65% par rapport à la même période en 2015. «Cette nouvelle puissance est la plus faible enregistrée pour un premier semestre depuis 2009», relève le CGDD.

Si la méthanisation représente 63% des installations, elle est limitée à 26% de la puissance installée. La puissance moyenne d’une installation ne dépasse pas 0,3 kilowatt.

Au total, le parc produisant du biogaz pour l’électricité totalise, fin juin 2016, 463 installations pour 379 MW.

Avec 82 installations, l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine est la région la mieux dotée de l’Hexagone.

Un signe positif: les injections de biométhane dans les réseaux de gaz naturel sont en constante progression. Elles ont plus que doublé au premier semestre 2016.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus