Côte d’Ivoire: un projet pour mieux gérer les déchets dangereux

Le 17 juin 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) a lancé lundi 16 juin un projet destiné à améliorer la gestion des déchets dangereux de la Côte d’Ivoire et des pays avoisinants. Ce projet fait suite à l’affaire du Probo Koala, nom du navire qui a transporté plusieurs milliers de tonnes de déchets dangereux dans la ville d’Abidjan, en août 2006.
Un plan de gestion de ces déchets sera donc élaboré pour le district d’Abidjan. «Le projet est mis en œuvre par le service post-conflit et gestion des catastrophes naturelles du Pnue (1) et le Centre régional de la Convention de Bâle pour les pays francophones en Afrique, basé au Sénégal», indique le communiqué du Pnue.

Le projet étudiera aussi la faisabilité d’un système d’alerte entre l’Afrique et l’Europe, en collaboration avec l’Organisation maritime internationale (OMI). Le but est d’arriver à une meilleure connaissance des mouvements de déchets dangereux, et de prévenir les risques suffisamment tôt pour que l’affaire du Probo Koala ne se reproduise pas dans d’autres pays africains.

(1) Voir l’article du JDLE «Guerre et environnement: l’attention monte»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus