Côte d’Ivoire: des déchets dangereux causent trois morts

Le 07 septembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon l'AFP, le déversement de plusieurs tonnes de déchets toxiques, peut-être venus de l'étranger, dans des décharges d'Abidjan les 19 et 20 août, a provoqué la mort d'au moins trois personnes et en a intoxiqué environ 1.500 autres, embarrassant un gouvernement ivoirien accusé de laxisme par les victimes. En effet, d'après une source hospitalière, au moins deux fillettes sont mortes, lundi 4 septembre, puis une troisième le 6 septembre, après avoir inhalé ces produits toxiques déversés dans des décharges publiques de la ville.

L'affaire a été dévoilée ces derniers jours dans la presse d'opposition, et a pris de l'ampleur à mesure que l'on recensait des victimes d'intoxication par centaines dans la capitale économique ivoirienne. Le mercredi 6 septembre au soir, le Premier ministre, Charles Konan, a annoncé la démission de son gouvernement, acceptée par le président Gbagbo. «On ne peut pas tuer impunément en Côte d'Ivoire, et ils est important qu'on donne l'exemple au plus haut niveau», a-t-il ajouté.

De son côté, la France a décidé de dépêcher deux équipes d'experts en urgence, afin de limiter les effets de la pollution sur les populations concernées. Selon le Quai d'Orsay, une mission d'évaluation des risques de pollution Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) arrivera vendredi à Abidjan, puis une seconde équipe du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (Cogic) les rejoindra quelques jours plus tard.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus