Cosmétiques pour bébés: bilan des actions de l’Afssaps

Le 13 février 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La commercialisation d’un produit cosmétique pour bébés a été suspendue fin décembre 2008 dans le cadre d’une campagne d’inspection menée par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), selon un communiqué du 10 février (1).

En septembre dernier, le Comité pour le développement durable en santé (C2DS), regroupant divers acteurs de la santé, avait lancé un cri d'alarme à propos de la possible toxicité de certains ingrédients, dont les parabènes, présents dans les cosmétiques pour bébés distribués dans les maternités (2).

«En l’absence d’éléments permettant d’identifier un risque immédiat pour la santé publique», l’Afssaps a décidé de renforcer son dispositif de surveillance des produits cosmétiques. A l’issue d’une campagne d’inspections réalisée, en lien avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DFCCRF), sur 18 sites et portant sur 39 produits, une décision de police sanitaire a été prise à l’encontre d’un fabricant pour non-conformité réglementaire. Il n’a pu fournir l’évaluation de sécurité pour les enfants de moins de 3 ans, exigée depuis 2004 (3). La commercialisation du gel moussant cheveux et corps de la société «Cattier Dislab» a donc été suspendue en décembre 2008. Des demandes de mise en conformité ont également été adressées à d’autres producteurs et distributeurs en raison de données insuffisantes.

Concernant le risque potentiel lié aux parabènes, des perturbateurs endocriniens possibles, l’Afssaps estime qu’il n’existe pas, à l’heure actuelle, de données qui puissent remettre en cause la balance bénéfices/risques de ces conservateurs très efficaces et peu allergisants. Toutefois, la toxicité à long terme ainsi que l’effet «cocktail» d’une exposition à plusieurs substances ne sont pas connus.

L’Afssaps a en outre mis en place un groupe de travail pour engager une réflexion sur l’évaluation spécifique des produits cosmétiques destinés aux jeunes enfants de moins de trois ans, suite à la demande du ministère de la santé (4).

(1) «Produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans: bilan des actions et perspectives», les matinées avec la presse (10 février 2009)

(2) Dans le JDLE «Cosmétiques pour bébés: l'Académie de médecine refuse l’attitude alarmiste»

(3) Les produits cosmétiques relèvent d'une directive européenne spécifique depuis 1976 (76/768/CEE), transposée en droit interne dans le code de la santé publique (CSP)

(4) Voir l’article du JDLE «Reprotoxiques: un futur logo dédié aux femmes enceintes et aux enfants»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus